Gagner en confiance témoignage de Sarah

Avant de travailler avec moi, est ce que tu avais l’idée de te faire accompagner pour ton activité pro? Si oui, pourquoi? Et si non, pourquoi aussi ?

L’idée n’est pas venue de moi mais plutôt de ma mère. Un jour elle m’a parlé d’Hélène en me disant qu’elle faisait des vidéos inspirantes sur internet et en comprenant qu’elle était coach elle m’a soumit l’idée de me faire accompagner pour bien démarrer mon projet. Depuis plusieurs années maintenant je m’intéresse aux vidéos de coaching et de développement personnel mais je n’envisageai pas un accompagnement personnel. Sûrement parce que j’ai 20 ans et que les clients ont généralement plus d’expérience, une autre vision de leur projet et des besoins précis qu’ils ont compris avec le temps. Or je ne me reconnais pas dans ce profil. Et finalement j’ai sauté le pas, avec quelques envies/attentes mais surtout avec une grande confiance en ce qui allait se passer.

Quelle était ta situation avant le coaching ?

Au moment de commencer le coaching j’étais en service civique en plein confinement (donc pas très active dans mon travail…) J’avais recommencé à dessiner régulièrement depuis quelques mois avec cette idée de professionnaliser mon art. Seulement, je ne savais pas quoi en faire et j’avais envie de prendre le bon chemin dès le début. Je gagnais petit à petit confiance en moi, mais j’avais beaucoup de peurs et de doutes quant à ma manière de fonctionner. J’avais besoin d’un mentor, d’une personne à qui je pouvais parler de ces problèmes et qui aurait des réponses à me donner. Le coaching était une bonne réponse à mes inquiétudes.

Qu’est ce que le coaching t’a permis de réaliser concrètement ?

Un point non négligeable pour moi, c’est le sentiment de ne plus être seule. Dans mes projets et ma créativité je suis seule et ça me convient. Mais quand ça ne va pas et que j’ai besoin de conseil, j’apprécie être entourée. Je me sentais moins seule parce qu’Hélène suivait mes projets mais aussi parce qu’elle me répétait que tout était normal, que je n’étais pas la seule à me poser telle ou telle question et que tout allait bien. Ca fait toujours du bien de l’entendre.

J’ai pu mettre un cadre dans mon travail parce que j’en avais besoin, et que seule je ne savais pas comment faire. Et forcément avec tout ça on gagne en confiance.

Qu’est ce qui a été le plus chouette dans notre travail ensemble ?

A chaque fin de séance je partais avec des idées concrètes à réaliser, et j’avais envie de le faire immédiatement. Ca change des formules toutes faites et impersonnelles où on nous dit « Tu veux y arriver, suis ce schéma ». On faisait en fonction de mon humeur, de mes besoins du moment, de mes envies… C’est vraiment du donnant-donnant et j’aime beaucoup cette manière de fonctionner.

Parfois je commençais une séance sans trop savoir de quoi on allait parler et puis en discutant quelques minutes nous mettions le doigt sur un sujet à travailler ; et il devenait l’objet de la séance.

Y’a t’il des choses surprenantes qui ont surgi pendant l’accompagnement ?

Plusieurs fois j’ai été surprise par des conseils qui paraissent tout simples mais qui fonctionnaient très bien. Quand je n’arrivais pas à être productive et que je me mettais la pression, Hélène me conseillait tout simplement de faire une pause, d’attendre quelques jours et de voir ce qui pourrait se passer. Je n’étais pas bien convaincue ; et puis après trois jours de détente sans prise de tête j’avais de nouveau des idées pour créer. Il n’y a pas de solutions miracles, on fonctionne beaucoup sur l’écoute et ça marche !

Qu’est ce que tu dirais à quelqu’un qui hésite à prendre un coaching avec moi?

Je lui dirai que j’ai été dans cette situation mais que je ne regrette pas mon choix. Si je suis contente de mon coaching c’est aussi parce que nous sommes sur la même longueur d’onde. C’est important d’être en accord avec notre coach. La personne qui hésite à peut-être besoin de définir ses attentes et ses besoins afin de trouver la personne qui lui correspondra le mieux. (Je suis contente d’avoir bien trouvé ).

J’ajouterai aussi que ce n’est pas une question d’âge car on peut en avoir besoin à différents moments de notre vie. C’est vrai que j’ai 20 ans et que je n’ai pas rencontré de personne de mon âge qui ont été coaché, mais ce n’est pas grave. J’en avais envie/besoin parce que c’était le bon moment pour moi. Il n’y a pas besoin de correspondre à un profil particulier pour se faire accompagner. Surtout qu’ici tout jugement est écarté.

Pour voir le travail de Sarah, rendez-vous sur son Instagram :

https://www.instagram.com/blackbeanie_/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :