Accepter ma vulnérabilité

Accepter ma vulnérabilité.

C’est dingue, à quel point tenir ma vulnérabilité à distance me cause plus de problème que de l’accepter. C’est dingue à quel point les stratégies changent. Accepter sa vulnérabilité, je me disais que c’était bien pour les autres, car eux le supporteraient mieux que moi 🤣 !

Moi, je voulais bien la regarder la vulnérabilité mais pas la viiiiiiivre, non c’est trop près.
(Regarde cette petite fougère en plein développement,… oh comme c’est mignon !)

Du coup, j’ ai développé une capacité à observer et à me mettre à distance des choses et des personnes, ce qui a ses avantages et ses inconvénients. Les avantages, c’est que j’aime prendre du recul, comprendre comment les choses et les gens fonctionnent, ça me permet de m’adapter et quand je suis en présence de nouvelles personnes ou dans un nouvel endroit, je capte vite ce qui est la norme pour m’y conformer. Tu vois tout de suite les inconvénients débouler, hein, hyper-adaptation, oubli de soi, limite de territoire flou, bordel à pas mal d’étage.

Ah, j’en ai gaspillé du temps et de l’énergie à rejeter et protéger cette vulnérabilité. Ah, c’est bouleversant de switcher, et de sentir, son système entier qui perds pieds parce qu’il quitte les anciens repères et découvre les nouveaux à mesure qu’il les vit !

Accepter sa vulnérabilité, c’est souhaitable mais personne n’a dit que cela était facile et fluide. Derrière les concepts sympathiques, à chaque changement, à chaque dé-protection, la confusion et la peur s’agitent pour ensuite laisser place à plus d’énergie. C’est vrai qu’il n’y a pas un interrupteur vulnérabilité on-off, que j’aurai zappé, un interrupteur que j’avais pas vu ou il suffit juste de pousser le bouton et la vulnérabilité arrive comme la lumière dans ton salon. Héhé !

A chaque transformation, à chaque changement, on ne peut pas faire l’économie de la période de transition, où l’ancien se débat, se désagrège et le nouveau se construit fragile d’abord plus solide ensuite.

Essaie de casser avec ton ongle une fougère bien développée. C’est beaucoup plus difficile qu’au stade où elle se trouve sur cette photo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :