La monoculture dans la tête

sortir de la monoculture interne

Comment appauvrir un système ou l’enrichir ?

La monoculture, ça se vit aussi dans la tête, pas que dans les champs.

La monoculture, c’est quand on cultive un seul centre d’intérêt, quand on s’entoure uniquement de personnes qui nous ressemblent, quand on lit toujours les mêmes trucs, quand on répète toujours les mêmes gestes, quand on s’inspire toujours des mêmes personnes.

La monoculture, c’est la pensée unique assurée, c’est une créativité en dormance au profit d’une répétition de ce qui est connu et rassurant.

La monoculture dans les champs a tendance à appauvrir les sols, elle est gourmande en chimie. Et au niveau kiff… bah, on ferme plutôt les fenêtres quand les pulvérisateurs sont dans les champs et on empêche son gamin de s’approcher de trop près. Ce que je vois à l’extérieur n’est pas sans rappeler ce que je peux me faire vivre à l’intérieur.

Ne pas laisser des nouvelles habitudes s’inviter dans ma vie, bien étouffer les émotions comme des mauvaises herbes, ne pas vouloir de surprise dans ce que je peux produire professionnellement, ne pas m’associer avec d’autres personnes, bien séparer les choses, le pro et le perso… Etc…

On va pas beaucoup rigoler avec tout ça! Et surtout notre système s’appauvrit au lieu de s’enrichir.

Est-ce que tu aimerais faire plus de mélange dans ta vie ?
Passer en mode culture associé, forêt comestible ?

Mêler des domaines qui a priori ne vont pas ensemble ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :